×
Pays : États-Unis Label : Temporary Residence Limited Genres et styles : krautrock / post-rock / psychédélique Année : 2020
Maserati

Enter The Mirror

· par William Paulhus

Contrairement à l’ensemble de la population de la planète, le quatuor américain Maserati a une bonne raison de trinquer en ce début d’année. Célébrant ses vingt ans d’existence avec un premier album depuis 2015, le groupe est de retour au sommet de son art. La recette est très similaire à ce qu’il nous avait servi sur ses deux précédents efforts, mais avec quelques épices en plus et une sono béton. Si les deux premières pistes servent à installer doucement l’ambiance rétrofuturiste propre à la formation – attendez-vous à une surdose de vocodeur – disons que le périple prend un tournant inattendu lorsque surgissent la guitare abrasive sur Killing Time et la basse déchirante sur Der Honig. On sent que Maserati est en très grande forme et que les membres ont envie de repousser leurs limites en délaissant un peu leur côté gentil garçon pour adopter une approche plus directe et décapante à la White Hills. Les trois dernières compositions s’unissent pour former une longue finale où l’omniprésence des synthétiseurs nous donne envie de nous agiter dans tous les sens. La redoutable Wallwalker en conclusion est peut-être la plus belle surprise du disque. Les dernières minutes, diablement efficaces, juxtaposent des influences totalement invraisemblables et nous plongent dans une transe dont nous ne voulons pas ressortir. Quel dommage que le concert prévu à Montréal le 2 avril dernier n’ait pas eu lieu ! Mais ce n’est que partie remise.

Inscrivez-vous à l'infolettre