×
Pays : Canada (Québec) Label : Autoproduction Genres et styles : chillwave / chiptune / synth-pop / synthwave Année : 2020
Game Genie Sokolov

​Trans // Mission

· par William Paulhus

Game Genie Sokolov est un nom qui passe difficilement inaperçu. Il fusionne celui d’une cartouche de triche destinée à de vieilles consoles de jeux vidéo et le titre du seul roman de Serge Gainsbourg. L’union improbable de ces deux éléments diamétralement opposés constitue un très bon indice du contenu de son second album, Trans // Mission. Derrière la pochette consciencieusement colorée de rose et de bleu se cache une panoplie d’influences inattendues qui permettent à l’artiste de faire un énorme pas en avant dans la définition de sa sonorité et de se défaire un peu plus de l’étiquette chiptune qui lui colle à la peau depuis ses débuts.

L’esthétique sonore et visuelle demeure évidemment très nerd et comblera de bonheur les nostalgiques de la console Sega Genesis. Ce sont plutôt les bifurcations en territoire hip-hop avec l’apport vocal de Jules G. et Vadell Gabriel qui nous font agréablement sursauter. Le premier extrait Fille / Garçon qui dépose un sublime texte de Laurence Giroux-Do (Le Couleur) sur une mélodie presque EBM avait déjà fait tourner les têtes avant la sortie du disque. Explorant le thème de l’ambiguïté des genres et de l’identité, cette collaboration est tout ce qu’il y a de plus rafraîchissant. La sensibilité funk des années 80 qui émane de l’album lui confère un côté lancinant et un érotisme de bon goût. Au travers des solos de guitare, des élans de saxophone langoureux et des voix sensuelles, Game Genie Sokolov parvient à établir les fondements de quelque chose de solide qui semble finalement représenter convenablement sa personnalité. Bien sûr que Trans // Mission est rétro à souhait, mais il se démarque en traitant de thématiques actuelles et hautement importantes.

Inscrivez-vous à l'infolettre