Zoé Sanders nous parle de Femme ou fantaisie

Entrevue réalisée par Arielle Caron
Genres et styles : pop

renseignements supplémentaires

Passionnée des mots depuis son enfance, Zoé Sanders a commencé sa carrière en tant que mannequin, la menant à jouer dans des vidéoclips d’artistes d’ici, dont Loud Lary Adjust, Karim Ouellet et High Klassified. La rencontre avec ces artistes a éveillé son désir de faire elle-même de la musique. Sa première chanson, Stay, est sortie en 2019, suivie de l’EP entièrement anglophone Viral Education en 2020. En mars 2021, Zoé a fait paraître un premier titre en français, Cupidon, qui est en fait la traduction de sa chanson Cupid’s Game. L’expérience lui donne envie de se mettre à l’écriture de chansons en français, elle donne naissance à Femme ou fantaisie, premier opus entièrement francophone sorti le 12 mai dernier.

Réalisé en collaboration avec Max-Antoine Gendron et Jamie Lavigne, Femme ou fantaisie aborde habilement des sujets sensibles, se questionne sur la place de la femme dans la société et pose un regard critique sur le monde qui l’entoure, tout en conservant une note d’espoir. Les paroles de Zoé y brillent sur une musique pop dansante.

PAN M 360 l’a rencontrée afin de parler avec elle de cet album, du passage de l’anglais au français et de sa première prestation devant public, qui a eu lieu le 17 mai dernier au O Patro Vys.

PAN M 360 : Quelle est l’idée derrière Femme ou fantaisie?

Zoé Sanders : C’est une question qui me revenait souvent depuis plusieurs années, autant dans ma carrière que dans ma vie personnelle ; la place de la femme dans la société, les idéologies, les fantasmes qu’on nous attribue malgré nous, et également ceux qu’on choisit d’assumer, d’entreprendre et nourrir.

Aussi, je trouvais que ça sonnait bien! (rires). J’hésitais à mettre un point d’interrogation, mais je trouvais même sans, ça reste une question, et j’aimais que ce soit rhétorique. Je ne veux pas vraiment qu’on me donne la réponse, parce qu’au fond je la connais.

PAN M 360 : Y a-t-il des pièces que tu préfères plus que d’autres, qui ont plus d’importance pour toi?

Zoé Sanders : Ça dépend des jours! (rires)

PAN M 360 : Femme ou fantaisie est ton premier projet entièrement francophone. Pourquoi avoir attendu si longtemps avant d’écrire des chansons en français? Et pourquoi maintenant?

Zoé Sanders : Comme j’ai un passé académique assez difficile, je pense que j’ai attribué mes échecs scolaires à langue française, au fait que je ne la maitrisais pas assez bien. Puis, il y a quelques temps, on m’avait demandé si c’était possible de traduire ma chanson Cupid’s Game, qui est devenue Cupidon. J’en ai fait une sorte d’exercice, et j’ai vraiment aimé l’expérience. Finalement, j’ai trouvé ça très facile d’écrire en français. À partir du moment ou je l’ai fait, c’est devenu beaucoup moins polarisant.

Pour l’album, je me suis vraiment plongée là-dedans. Il représente aussi une prise de confiance en moi, parce que la langue française est une des plus belle langue selon moi, mais elle est extrêmement complexe. C’est beaucoup plus facile d’écrire en anglais ; même si on dit des choses très simples, ça sonne moins cliché. Selon moi, on est habitués d’écouter des chansons très simples en anglais, on se pose moins de questions sur la qualité du texte, alors qu’en français, on écoute très attentivement les paroles, et ça peut souvent tomber dans le kitsch, selon moi. J’avais un peu peur de tomber là-dedans, mais finalement, j’ai réussi à trouver ma propre plume française.

PAN M 360 : Comment s’est déroulée la création de l’album?

Zoé Sanders : Je commence toujours avec mes textes, auxquels j’ajoute des mélodies que je fais a capella, ou encore au click ou au piano. Elles sont très simples au départ, juste pour trouver mon tempo.

Ensuite, j’entre en studio avec des producteurs. J’ai travaillé sur cet album avec Max-Antoine Gendron et Jamie Lavigne. À partir du moment ou on entre en collaboration, on se plonge complétement dans le projet. C’est moi qui ai écrit tous mes textes, donc je suis vraiment particulière avec ceux-ci! Je ne veux vraiment pas qu’on les déplace, je me bas pour un mot! (rires). Mais pour tout ce qui est de la conception sonore, c’est vraiment une collaboration. Mes producteurs sont incroyables. Sans eux, ça n’existe pas.

PAN M 360 : Tu exploites des thèmes très profonds dans tes chansons. Est-ce difficile pour toi, ou plutôt une forme de thérapie?

Zoé Sanders : Je pense que, comme pour tous les artistes, c’est vraiment une forme de thérapie. Quand tu es dans l’écriture et dans la création, tu ne penses pas à comment les autres vont le recevoir. Tu te plonges dedans, tu t’y perds. Après, tu peux avoir un peu peur de la perception des gens, mais c’est déjà fait! (rires)

PAN M 360 : Le lancement de l’album constituera ta première apparition sur scène. Comment te sens-tu par rapport au fait de te produire devant public pour la première fois?

Zoé Sanders : Je suis 50% stressée et 50% excitée! Plus je me rapproche de la date, plus j’ai hâte, plus je me dis que ça va être le fun.

PAN M 360 : À quoi peut-on s’attendre de cette prestation?

Zoé Sanders : À du réel! (rires). Ça va être mon premier spectacle, donc même moi je ne sais pas exactement à quoi m’attendre. Je sais par contre que mon but sur scène est vraiment de m’amuser et de m’engager avec la foule.

PAN M 360 : Finalement, que souhaites tu pour la suite de ta carrière musicale?

Zoé Sanders : Je ne sais pas, je vis un jour à la fois! (rires)

Tout le contenu 360

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Architek Percussion et  2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | Architek Percussion et 2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Semaine du Neuf | Sixtrum : la magie des percussions… aquatiques!

Semaine du Neuf | Sixtrum : la magie des percussions… aquatiques!

Semaine du Neuf | Beethoven 3.0 par l’ensemble collectif9

Semaine du Neuf | Beethoven 3.0 par l’ensemble collectif9

Inscrivez-vous à l'infolettre