×
classique

Beethoven : le grand influenceur de 2020

par Frédéric Cardin

Tour d’horizon de quelques créations contemporaines influencées par Beethoven et sa musique qui sont nées en 2020, année du 250e anniversaire du compositeur (et, accessoirement, d’une pandémie profondément dérangeante).

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais 2020 était l’année Beethoven. Oui, si un certain virus n’avait pas pris toute la place, c’est Beethoven qui aurait probablement dominé (ou du moins occupé une importante place dans) l’actualité. Qu’à cela ne tienne, malgré le virus, Beethoven a néanmoins exercé une influence majeure non seulement en musique, mais dans d’autres arts également. J’aurais pu vous proposer une énième biographie du maître, mais ça aurait été redondant vu la quantité et la qualité de dossiers semblables disponibles ailleurs. J’ai donc plutôt opté pour un tour d’horizon, forcément incomplet et totalement subjectif, des créations contemporaines inspirées par Beethoven, ce qui devrait intéresser le public habituel de PAN M 360.

Une danseuse chorégraphe de hip-hop atteinte de surdité réinvente le concept d’épanchements sur la Cinquième symphonie !

La superstar de la musique contemporaine « accessible », Max Richter, s’approprie Beethoven un peu comme il l’avait fait avec Vivaldi en 2012.

La Sixième symphonie de Beethoven, la Pastorale, devient le point d’ancrage d’un vaste mouvement mondial à la fois créatif et environnemental, le Beethoven Pastoral Project.

#bebeethoven est un événement multimédia dans lequel douze artistes musicaux et conceptuels utilisent Beethoven comme tremplin pour des créations contemporaines.

La danse et la musique de Beethoven, encore réunies dans une démarche expressive d’avant-garde.

Labor Beethoven 2020 est un laboratoire de création qui offrent les moyens et le temps nécessaires à des musiciens de partout dans le monde pour explorer toutes les possibilités sonores contemporaines. Aucune obligation d’utiliser la musique de Beethoven comme base de réflexion, c’est plutôt son esprit d’innovation qui transcende toute l’expérience.

Beethoven est sur Twitter ! Jour après jour, suivez les réflexions du compositeur sur notre monde moderne, dans les mots exacts de ses propres écrits, lettres et correspondances.

Ce n’est pas de la création d’avant-garde, mais c’est sacrément essentiel ! LE coffret que vous devez avoir si vous aimez Beethoven.

Fazil Say est un pianiste turc hyperinventif et original. Il s’amuse ici avec son illustre prédécesseur.

Beethoven peut aussi jeter sa lumière sur la créativité jazz !

Je ne suis pas convaincu, et j’utiliserais cet exemple comme celui à ne pas suivre, mais elle a du succès auprès du public. La violoniste hip-hop Ezinma reprend la Cinquième. N’y avait-il pas une certaine Vanessa Mae qui faisait ce genre de boisson gazeuse sonore il y a, genre, 25 ans ?

La pianiste Susanne Kessel a eu l’idée de demander à 250 compositeur.trice.s d’écrire 250 pièces pour piano inspirées de Beethoven pour son 250e anniversaire. Elle les a toutes apprises et jouées. Un tour de force.

Une pianiste franco-monégasque d’origine sri-lankaise a trouvé les points communs entre Beethoven et les Upanishad indiens. Le résultat est une rencontre inédite entre deux univers sonores apparemment opposés, mais finalement capables de dialoguer avec intelligence et originalité. Superbe.

Inscrivez-vous à l'infolettre