×

Un artiste 2020, son choix 2020 (partie 2)

par Rédaction PAN M 360

Pour clore l’inénarrable année 2020, PAN M 360 vous propose une fois de plus l’éclectisme extrême. Pour votre plus grand plaisir, voici plus de 60 points de vue d’artistes de la musique de tous genres, de toutes générations et de toutes langues, d’origines locales, nationales et internationales.

Nous avons déployé nos antennes et lancé un appel rapide et plus d’une soixantaine d’artistes ont répondu ! Sans prétendre qu’il s’agit de leur album numéro 1 de 2020, leur choix a assurément marqué leur année. 

Est-il besoin d’ajouter que nous respectons et apprécions les goûts des artistes mis en ligne sur cette plateforme. Nous savons pertinemment que leurs fans seront ravis qu’ils les expriment sur PAN M 360, aussi sommes-nous d’autant plus honorés de cette généreuse collaboration. De surcroît, ces choix sont tout à fait complémentaires aux sélections de notre communauté !

En vous souhaitant une bonne année 2021, voici trois pavés de plaisir, soit trois parties d’un même concept : un artiste 2020, son choix 2020 ! – Alain Brunet

Rosie Valland, autrice, compositrice, chanteuse, a coréalisé en 2020 l’album cathartique Blue, aux côtés de de Jesse Mac Cormack. Cette production de grande qualité fut suivie par l’EP automnal Bleu, enregistrement intimiste pour piano, voix et sédiments électroniques.

Adrianne Lenker, Songs & Instrumentals

  « Adrianne est une artiste qui me touche beaucoup et que j’écoute en boucle depuis le début de la pandémie. C’est le genre de musique qui remplit instantanément une pièce. »

Marie Davidson : Compositrice, beatmaker, réalisatrice, poétesse, performer, elle a acquis une renommée internationale grâce au tandem Essaie pas et à sa carrière solo, dont le dernier chapitre s’intitule Renegade Breakdown, offrande méta-pop qui contraste avec ses propensions à l’électro.

Sarah Davachi, Cantus, Descant

« Cet album contient de belles compositions discrètes et élégantes qui laissent place à l’introspection. De plus, il est très bien enregistré et entièrement produit par l’autrice.”


Salomé Leclerc est une femme-orchestre, autrice, compositrice, chanteuse et réalisatrice ayant connu une éclosion lente et sûre, marquée il y a deux ans par le superbe album Les choses extérieures. Voilà une grande étape dont on attend la suite!

Helena Deland, Someone New

 « Cet album joue dans mes oreilles tous les jours depuis sa sortie. Une profondeur immense autant dans sa voix que dans les arrangements. C’est incarné, inspiré (et inspirant), j’oserais dire que ça touche à la perfection. »

Stefie Shock, musicien polyvalent et chanteur montréalais, a sorti une compilation sur vinyle en novembre dernier, Presque tout Vol. 1. Le DJ en lui n’est jamais bien loin et pour ce disque, Stefie a tout compilé, avec des retouches de mixes ici et là, un remix qu’il a fait lui-même, une version alternative, un mix inédit, et surtout des versions originales.

Mara Tremblay, Uniquement pour toi

« Cet album m’a charmé par ses mélodies simplement belles, ses émotions fines et par la musicalité de tous ceux et celles qui y participent. »


Jordan Officer fut le musicien central de Susie Arioli avant de voler de ses propres ailes et de s’imposer comme un incontournable guitariste rétro-nuovo sur le territoire canadien, alliant jazz, blues et country, faisant preuve d’une grande rigueur musicologique dans ses choix artistiques..

The Mike Rud Trio Invites Peter Bernstein, Salome’s Dance

« Mike était un de mes profs à McGill lorsque j’y étais en Jazz Performance, il y a une vingtaine d’années. C’est un guitariste qui m’a toujours inspiré, il a été un mentor, un éducateur incroyable. Vous l’avez peut-être vu aussi comme accompagnateur principal dans la tournée d’Andrea Lindsay pour l’album Entre le jazz et la java, album que j’ai réalisé. Ce nouvel album de Mike Rud avec Peter Bernstein a été un coup de cœur pour moi. C’est un grand album de guitare jazz, et aussi cet album m’a fait découvrir Peter Bernstein, guitariste new-yorkais, et je suis vite allé découvrir sa discographie, qui est magnifique. »

Michel Away Langevin, artiste visuel et batteur de la légendaire formation métal Voïvod. En plus d’exceller en tant qu’instrumentiste, il fait preuve d’une grande ouverture d’esprit et demeure un musicien influent après tant d’années de service.

Public Enemy, What You Gonna Do When The Grid Goes Down?

« Cet album m’a charmé par ses mélodies simplement belles, ses émotions fines et par la musicalité de tous ceux et celles qui y participent. »


Peter Peter atteignait la maturité avec Noir Éden il y a trois ans, on savait désormais l’envergure de cet auteur, compositeur, multi-instrumentiste, producteur, très solide créateur pop. Il s’est surpassé en 2020 avec Super Comédie, pop de création enregistrée et réalisée sur deux continents.

Khotin, Finds You Well

 « C’est un album que j’écoute pour fuir la réalité. Les textures sont parfois hors de ce monde et l’ambiance très onirique. Je ressens souvent le besoin de l’écouter. »


Marie Nadeau-Tremblay est violoniste et leader de la formation Les Barocudas. Elle est assurément l’une des nouvelles sensations de la scène baroque canadienne, tant pour la qualité de son jeu que de sa direction artistique et son leadership.

Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin, Sonates 1, 2, 3 et 5 de Beethoven

« Pour l’anniversaire des 250 ans de naissance de Beethoven, Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin nous offrent ces sonates avec un mélange équilibré de fougue et de tendresse. »

Mélisande Corriveau et Eric Milnes, Badinages

« Tout le génie de Marin Marais, élevé par le jeu d’une exquise beauté de Mélisande Corriveau à la viole, accompagnée avec sensibilité par Eric Milnes au clavecin. »

Jacob Collier, Djesse Vol. 3

« Qualifié par beaucoup de ses contemporains de “Mozart des temps modernes”, Jacob Collier compose ses propres chansons et revisite des classiques en étirant de tous bords tous côtés les possibilités harmoniques. Multi-instrumentiste à la voix d’ange, au charisme étincelant et à la créativité débridée, nous n’avons pas fini d’entendre parler de Jacob, cet homme-musique. Son album Djesse Vol. 3 est sorti cette année, mais ne manquez pas de visiter également ses albums antérieurs, dont In My Room, album solo créé entièrement dans sa chambre et sorti en 2016. »


Leticia Trandafir alias Softcoresoft  est à la fois musicienne, DJ, productrice, beatmaker et directrice musicale du collectif Never Apart. Assurément, cette artiste visionnaire s’avère une authentique leader esthétique de sa génération.

Dinamarca & La Flavi, Is It Real

« Dinamarca, producteur suédois d’origine chilienne, s’est associé à l’auteure-compositrice-interprète indépendante de R&B et reggaeton La Flavi pour créer cet album de sept pistes sorti sur son propre label Staycore en octobre 2020. Déjà le titre résume bien 2020 : Is It Real, est-ce réel ? Alors qu’on se serait peut-être attendu de ma part à ce que je choisisse de la techno, je n’en ai pas tellement écouté en 2020, lorsque le monde de la nuit s’est effondré en raison de la Covid-19. J’ai eu besoin de musique qui accompagne un moment d’introspection, où j’ai eu à naviguer un nouveau rapport à mes émotions, à l’amour, à l’appartenance. Cet album a résonné avec tout cela dès la première écoute. On pourrait le décrire comme du reggaeton mélodique de la nouvelle école, avec un brin d’influences de “musique club déconstruite”. Le ton est résolument mélancolique, mais l’album fait un peu danser aussi (dans son salon) par moments, avec la track Peces. Celle qui ressort le plus, c’est Sana Sana, dont les paroles m’ont bercée : ” sana sana, colita de rana, si no sana hoy sanará mañana “, une expression courante en espagnol que les adultes disent à un.e enfant lorsqu’il/elle/iel se blesse : “guéris, guéris, queue de grenouille. Si tu ne guéris pas aujourd’hui, tu guériras demain”. Je pense qu’on avait besoin d’entendre ça en 2020. » 

André Moisan occupe le pupitre de saxophone solo et de clarinette basse au sein de l’OSM. Il est soliste dans maints contextes, il dirige, il conceptualise, il enseigne. Voilà un de nos remarquables virtuoses dont l’univers classique est une porte ouverte à plusieurs autres genres musicaux, qu’il pratique aussi avec ferveur.

Evgeni Koroliov, The Koroliov Series Vol. XXII, Feuilles nocturnes (œuvres pour piano de Chopin)

« Le  22e album de Koroliov, Feuilles nocturnes, est d’une sensibilité rare et d’une limpidité touchante de pureté ! »


Antoine Corriveau, l’un des artistes les plus accomplis de la nouvelle chanson keb franco, a signé l’excellent opus Pissenlit en 2020 et fut le tout premier artiste à enregistrer une SESSION 360. Notre collaboration se poursuit avec ses choix 2020.

Bill Callahan, Gold Record

« J’ai toujours aimé le travail de Bill Callahan depuis Smog, son ancien band, mais je pense que Gold Record est son meilleur disque. C’est tout ce qu’il sait faire, encore mieux qu’avant, et des textes renversants d’efficacité. »

Jarv Is, Beyond the Pale

« Un disque vraiment excitant et surprenant de Jarvis Cocker. Le genre de disque qui commande une écoute active et qui sait récompenser l’auditeur. »

Klô Pelgag, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

«Un gros morceau qui vient d’un seul bloc et ne nous laisse pas indemnes. J’aime y entendre la douceur et la proximité en même temps que l’agressivité et la noirceur. Je trouve ce disque vraiment touchant. »


Philip Chiu, superbe pianiste classique et nouvelle signature chez ATMA Classique, n’est qu’au début d’une brillante carrière. Il est un chambriste de haut niveau, assurément parmi les plus sollicités au Canada.

Cosmo Sheldrake, Wake Up Calls

« Sheldrake utilise des enregistrements d’oiseaux menacés d’extinction pour dévoiler un cycle jour-nuit tout en musique. Il réussit à nous faire réfléchir autant sur notre monde intérieur que sur celui qui nous entoure. Tendre, vibrant, méditatif et vivifiant, cet album est mon grand favori de 2020. »


Construit autour de l’auteur-compositeur-interprète Emerik St-Cyr Labbé, le groupe keb franco Mon Doux Saigneur pagaie allègrement sur les eaux du lo-fi rock, du folk, de la pop et du country.

Mapache, From Liberty Street

« J’ai depuis renoué avec les harmonies vocales, la guitare sèche et les envolées mélodiques. Ça fait très Californie. Ça me rappelle aussi ma phase Fleet Foxes et aussi un mélange de George Harrison et de Crosby Stills & Nash. »

Jeff Moran est auteur, compositeur, interprète, directeur artistique. On l’apprécie d’abord pour la qualité de sa plume, d’ailleurs mise à contribution pour la majorité des textes du dernier album de sa compagne, Catherine Major.

Phoebe Bridgers, Punisher

« Textes magnifiques, profonds et existentiels – chanteuse pure sans flaflas ni vilain tic – réalisation brillante, textures particulièrement savoureuses dans Garden Song. En n’inventant rien, cet album repropose tout. On est loin des EQ conventionnels pour ce type d’album folk qui serait normalement fait pour aller droit au cœur. Il y va pourtant, mais il ouvre lui-même son propre sentier. »


San James enregistre ses chansons dans les deux langues officielles. Elle traverse actuellement un cycle francophone avec dans sa besace un enregistrement homonyme, lancé le 11 septembre dernier.

Laura Marling, Song for Our Daughter

« J’ai découvert cet album en marchant dans les rues de Montréal, au début de la pandémie. J’ai été profondément touchée, et inspirée, par l’intimité du propos, la voix sensible de l’artiste, le choix des arrangements sobres. Le genre d’album qui te chavire (avec douceur, certes) le cœur à chaque écoute. »

Thomas Carbou est un guitariste de haut niveau. Il use d’un instrument à huit cordes, de pédales d’effets et autres technologies récentes et investit plusieurs styles musicaux, instrumentaux ou électroniques. Son état d’esprit voisine le jazz contemporain, le post-rock et l’ambient.

Jónsi, Shiver

« Un album électro-pop expérimental dont la production est simplement hallucinante, où chaque son est travaillé avec minutie et placé avec un grand souci du détail. C’est juste beau ou plutôt juste et beau. »


Jill Barber vit en Colombie Britannique, ce qui n’est aucunement  un frein pour investir l’espace francophone canadien. Entre nous, le plus récent album de la chanteuse anglophone exprimé en français, en est l’éloquente illustration. Cet Entre nous, soit dit en passant, ne doit pas être confondu avec l’opus de Diane Tell qui porte le même titre.

Slow Leaves, Shelf Life

Rufus Wainwright, Unfollow the Rules

« J’adore l’album Shelf Life de l’artiste de Slow Leaves (de Winnipeg). Unfollow the Rules de Rufus Wainwright est spectaculaire. »

Hamza et Annick du groupe Ayrad : chanteur, guitariste, compositeur et leader d’Ayrad, Hamza Abouabdelmajid a grandi à Fès, il s’est installé à Montréal et a fait la rencontre de la hautboïste et bassiste Annick Beauvais pour ensuite fonder Ayrad.

The Brooks, Any Day Now

« The Brooks, ce sont les maîtres dans l’art du groove. Les arrangements et les brass sont incroyables. »


Mike Di Salvo est le chanteur d’Akurion, groupe métal de Montréal ayant lancé en 2020 l’album Come Forth to Me. 

Deftones, Ohms

« Je suis un grand fan des Deftones depuis Adrenaline. Les voir en concert à cette époque a été très formateur pour moi, énergiques, groovy et toujours excellents. J’aime tous leurs disques, mais celui-là… bon sang ! L’ajout d’une guitare à 9 cordes donne encore plus de muscle à leurs grooves déjà malades, plus en tout cas que ce à quoi on s’attendait. Chino, comme d’habitude est en voix, et toujours parfaitement au poil. Leur meilleur depuis Diamond Eyes. »


Daniel Mongrain est guitariste de la légendaire formation Voïvod, qui jouit d’un culte important sur l’entière planète des métalleux.

AC/DC, Power Up

« Mon coup de cœur pour 2020 : le dernier AC/DC, Power Up. Parce que ça m’inspire. Ça me permet de croire encore au rock et à sa longévité ! »

Naxx Bitota est native de la République démocratique du Congo. La chanteuse montréalaise aime les musiques classiques et populaires panafricaines à commencer par la rumba-soukouss de son pays d’origine, qu’elle distille dans ses chansons.

Ilam, Néné

«J’aime cet album pour plusieurs raisons, bien sûr, mais en particulier pour son arrangement musical et surtout pour la voix très puissante et émotive de Ilam. Mon coup de cœur : la chanson Néné, qui est un hommage à sa mère. »


Karo Laurendeau est autrice-compositrice-interprète et récipiendaire du Prix Musique country au dernier Gala de la SOCAN. Elle est sans contredit parmi les forces montantes du renouveau country francophone d’Amérique.

Wild Ouest, EP La loi des plus forts

« Du bon country pour prendre la route ! Phil G. Smith et John-Anthony Gagnon-Robinette sont deux gars hyper talentueux. Ils écrivent des chansons remplies de bonne humeur et de mélodies accrocheuses ! »

Danny Boudreau, La lune et le soleil

« Un grand auteur-compositeur que j’admire beaucoup ! Son dernier album a un son très assumé qui fait du bien à la cowgirl que je suis ! Les bons mots sur les belles mélodies ! »

Cindy Bédard, Après l’orage

« Elle nous offre beaucoup de sensibilité et d’émotions ! Ce parcours country/folk de la femme qu’elle est devenue, ça s’écoute très bien lors de mes promenades dans le bois. » 

Inscrivez-vous à l'infolettre