×
électronique / hip-hop / soul / trap

OBI : «Slave We»

par Roxane Labonté

L’artiste nigérian OBI nous fait visiter le squat du Collège Maurice Scève à Lyon avec son premier extrait Slave We

Qu’est-ce qu’une vie dite « normale » et pourquoi les moules de la société existent-ils ? Est-ce absolument nécessaire de s’ancrer en un lieu physique ? On se pose ces questions cruciales avec Slave We, premier extrait de l’album à venir (2021) d’OBI. Production DIY sans mise en scène, le clip a été tourné dans le squat du Collège Maurice Scève dans lequel habite actuellement OBI parmi plusieurs centaines d’autres migrants africains. 

Sans papiers, il a vécu en Europe depuis dix ans au rythme des expulsions, allant de squat en squat et de pays en pays. Témoignant de son parcours hors norme et de son quotidien de migrant, la pièce évoque le sentiment d’être enchaîné à la ville, mais raconte aussi que la lumière et l’espoir sont toujours présents et que la foi en l’avenir l’aide à aller de l’avant. Sur des rythmes hip-hop, électro, afrotrap et soul, lui et ses compagnons d’infortune se demandent néanmoins s’ils possèdent la liberté fondamentale de circuler.

Inscrivez-vous à l'infolettre