×
psychédélique / rock

Frankie and the Witch Fingers : «Cavehead»

par Louise Jaunet

Pour annoncer la sortie de leur prochain album, les agités du bocal du groupe californien Frankie and the Witch Fingers reviennent avec un 45 tours sur le label Greenway Records (Moonwalks, L.A Witch, Stonefield) et s’offrent en parallèle un clip pour le titre de la face A, Cavehead. Le morceau, qui conserve la même frénésie ludique du précédent album ZAM, mélange les percussions endiablées des Talking Heads avec des riffs de guitare dans le style garage des Oh Sees ou des King Gizzard. Le clip met en scène avec beaucoup d’humour un homme primitifqui goûte à pas mal tout ce qui lui tombe sous la main en se fiant uniquement à son instinct de survie. Il découvre par hasard un aliment un peu différents des autres : des champignons hallucinogènes. Propulsé dans la quatrième dimension, l’homme des cavernes s’éveille dans un mystérieux monde parallèle coloré où des esprits lèvent le voile sur un secret jusque-là bien gardé : celui d’être conscient de sa propre mortalité. La vidéo illustre de façon délirante une théorie controversée émise par l’ethnobotaniste Terence McKenna sur l’origine de la conscience humaine. Selon lui, la molécule de psilocybine aurait eu un impact sur l’évolution du cerveau humain, comme le développement du langage et de la pensée visuelle. Pour l’instant impossible à démontrer, cette théorie refait surface en même temps que la renaissance des recherches sur le potentiel thérapeutique des molécules psychédéliques.

Inscrivez-vous à l'infolettre