×
poésie / post-rock / rock prog

Alex Henry Foster & The Long Shadows : «Lavender Sky»

par Roxane Labonté

Le groupe de post-rock Alex Henry Foster & The Long Shadows a lancé vendredi un vidéoclip pour son single Lavender Sky, tiré de l’album acclamé Windows in the Sky (2018). On y suit le périple d’une voyageuse solitaire à travers l’Islande et ses champs de roches volcaniques recouverts de neige. Le clip aux allures cinématographiques a été filmé dans le sud du pays, plus précisément entre Snæfellsnesvegur et Vík í Mýrdal, de même qu’à Sólheimasandur où se trouve une carcasse d’avion de l’armée américaine. La protagoniste se perd-elle ? Se retrouve-t-elle ? Dans ce pays de paradoxes où le vide est omniprésent, on ne peut que faire face à l’inéluctable et se redéfinir.

Voici ce qu’Alex Henry Foster explique au sujet de l’inspiration première de la chanson : « Lavender Sky est ma façon de décrire les magnifiques variations de violet et de rose dans le ciel que j’ai eu la chance de voir chaque soir en vivant à Tanger. Ce ciel était en quelque sorte une invitation à libérer mon père en acceptant sa mort et en pouvant enfin le pleurer, faire la paix avec tout ce que j’avais vécu dans le passé et admettre que peu importe la complexité d’un mensonge auquel je pouvais croire, je ne pourrais jamais continuer ma vie avant d’avoir enfin reconnu la profonde tristesse dont je nourrissais mon existence et celle de mes proches. […] C’était le point de départ des paroles de la chanson : l’acceptation.Rétrospectivement, la chanson peut sembler assez pessimiste, une façon sombre de regarder le monde, une admission violente de l’infidélité… Mais si l’honnêteté ne connaît pas le cynisme et l’amertume, je vois Lavender Sky comme l’acceptation de choses que nous ignorons et ne contrôlons pas, autant que l’admission de notre propre peur est ce qui fait de nous qui nous sommes et nous maintient aussi humains que le ciel auquel nous aspirons toujours… D’un étranger à un autre. »

Inscrivez-vous à l'infolettre