×
funk / pop

Eve : «Inochi no Tabekata»

par Rupert Bottenberg

Native de la ville japonaise d’Osaka, Eve (le plus récent des nombreux noms de scène de cette auteur, compositeur et interprète anonyme) a débuté comme participant de la scène « utaite », une sous-culture de fans amateurs qui reprennent des tubes vocaux (un créneau passablement étroit). Au cours de la dernière décennie, Eve et son groupe sont devenus une véritable machine à succès avec leur pop-funk hyper-léchée, légère mais à haute teneur calorique. Tiré de leur tout nouvel album Smile, le plus récent single s’intitule Inochi no Tabekata, ce qui signifie « comment manger la vie ». Le clip qui l’accompagne résume énergiquement une série d’animation imaginaire grouillant de toutes sortes de lutins urbains. C’est la toute dernière vidéo d’Eve de la série à présenter le travail d’animateurs japonais, en l’occurrence Mariyusa, dont la maison hantée regorge de détails intéressants; vous la trouverez ici.

Si cela n’est pas encore assez précieux pour vous, voici la même chanson, en version boîte à musique mécanique.

Inscrivez-vous à l'infolettre